la veuve du capitaine

De la série photographique “l’attente, l’oubli” (1997-2003), inspiré par le récit “l’attente, l’oubli” de Maurice Blanchot (1907-2003):

la veuve du capitaine – χήρα του καπετάνιου – captain’s widow

#

“Le grand voyageur a le privilège de perdre de vue rapidement l’objet de ses souvenirs; ceux-ci s’entourent alors bientôt d’un halo poétique qui demande d’ordinaire un certain temps pour apparaître. En revanche, chez celui qui ne voyage jamais, les souvenirs sont tous dotés d’une présence matérielle, car il garde sans cesse sous les yeux le décor dont se nourrit sa mémoire.”

“The traveler has the privilege of quickly  losing sight of  the gist of his memories, so they soon are surrounded by a halo of poetry that usually demand some time to appear. However, for he who never travels, all memories have a physical presence because he keeps constantly before him the decor that nourishes reminiscence.”

Giacomo Leopardi